En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus ×

Remboursement chirurgie mammaire : à combien les mutuelles prennent en charge les opérations de réduction, augmentation ou réparation des seins ?

Remboursement chirurgie mammaire

Le remboursement de la chirurgie mammaire par la mutuelle atteint 400 ou 450 % de la BRSS pour les opérations des seins suivantes :

  • réduction mammaire chez la femme : elle consiste en une réduction de la poitrine accompagnée ou non d'un lifting en cas d'hypertrophie ou d'affaissement des seins (ptose) comme par exemple après la grossesse ou l'allaitement.
  • augmentation mammaire : elle regroupe les opérations d'augmentation des seins par lipofilling (autogreffe de tissu graisseux) ou par prothèses mammaires en cas de : hypotrophie de la poitrine (seins trop petits), agénésie d'un ou des deux seins (absence de glande mammaire), hypoplasies mammaires bilatérales (absence totale de volume mammaire ou poitrine de bonnet inférieure à A), etc.
  • réduction mammaire chez l'homme : appelée gynécomastie, la chirurgie pour diminuer la taille des seins volumineux chez l'homme qui souffre d'une gêne psychologique à cause de l'hypertrophie du tissu glandulaire mammaire.
  • plastie mammaire : c'est la correction de l'aspect esthétique de la poitrine par reconstruction mammaire après une mastectomie (ablation du sein en cas de cancer), réajustement d'asymétrie importante entre les seins, rectification d'une malformation de seins tubéreux, etc.

Les prises en charge de ces mammoplasties sont intégrales par les partenaires de « comparatif-mutuelles-sante.com » qui remboursent à plus de 300 % les honoraires des chirurgiens plasticiens, aux frais réels l'hospitalisation, 190 €/jour la chambre individuelle pour se reposer après l'opération pour se refaire la poitrine, etc.

Faites vos devis gratuits pour trouver la mutuelle qui rembourse le mieux la chirurgie de remodelage mammaire (Mastoplastie) dont vous avez besoin.

Remboursement chirurgie mammaire par les mutuelles : quelles prises en charge des mammoplasties acceptées par la CPAM ?

Le remboursement de la chirurgie mammaire par la mutuelle prend en charge au complet les plasties de la poitrine reconnues par la Sécurité sociale avec des garanties de l'ordre de :

  • 400 % pour les consultations préopératoires des chirurgiens plasticiens, des anesthésistes, etc.
  • 300 % pour les mammographies, radios des seins avec produit de contraste et autres actes d'imagerie médicale ainsi que les analyses biologiques et bilans préopératoires.
  • 350 % pour les dépassements d'honoraires de l'équipe chirurgicale (Anesthésiste, chirurgien, etc.), aux frais réels pour le forfait hospitalier, etc.
  • 150 €/jour pour la chambre individuelle à l'hôpital ou en clinique pour se reposer en privé suite à cette opération intime.

Ces remboursements sont communs à toutes les chirurgies des seins. Ils sont à compléter par des prises en charge ciblées selon les caractéristiques de l'opération de la poitrine.

Remboursement réduction mammaire : à combien la mutuelle et la Sécurité sociale prennent-elles en charge la chirurgie de ptose ou d’hypertrophie des seins ?

Le remboursement de la réduction mammaire par la mutuelle santé dépasse 1700 € pour une mastoplastie contre l'hypertrophie de la poitrine ou un lifting pour corriger l'affaissement des seins (ptose), observés après la grossesse, l'allaitement ou une prise de poids importante.

Ainsi, les mutuelles santé prennent en charge la majorité des prix des chirurgies pour réduire le volume excessif des seins qui varient de 2000 € et 5000 € selon l'importance de la réduction mammaire.

Ce remboursement intervient suite à la prise en charge par la Sécurité sociale de la réduction mammaire plafonnée à 408,38 € pour la mastoplastie bilatérale et à 354,50 € pour une mastoplastie unilatérale.

Quelles sont les chirurgies de réduction mammaire remboursables par la mutuelle et la Sécu et sous quelles conditions ?

Le remboursement de l'opération de diminution du volume des seins par la mutuelle et la CPAM est accordé pour :

  • chirurgie de diminution du volume mammaire : réalisée pour réduire au minimum 300 grammes par sein, cela correspond à une réduction de taille de deux bonnets des seins trop lourds au point de devenir handicapants ou de causer des douleurs.

    Dans ce cas, l'opération de réduction mammaire se déroule sous anesthésie générale et dure 2 à 3 heures. Le chirurgien pratique une première incision autour de l'aréole et une autre partant de l'aréole jusqu'au pli en dessous du sein avant de retirer l'excès de peau et/ou de tissu glandulaire.

  • chirurgie de ptôse mammaire : elle consiste à faire un lifting des seins tombants suite à un affaissement de la glande mammaire accompagné d'un relâchement de la peau. Aussi appelée mastopexie ou redrapage, cette opération de lifting à une portée médicale et esthétique. Elle vise à retendre les tissus de la poitrine qui ont perdu leur élasticité.

En plus de rembourser les actes chirurgicaux pour réduire la taille des seins, les mutuelles santé couvrent aussi les dépenses liées par des garanties de l'ordre de :

  • 400 % pour les analyses biologiques pour vérifier que la partie retirée ne cache pas une tumeur maligne (Cancer du sein).
  • 350 €/an pour les consultations des psychologues pour affronter les gênes psychologiques dont se plaignent de nombreuses femmes à très fortes poitrines.
  • 300 € pour les soutiens-gorge de maintien sans armature et les brassières de contention s'ouvrant sur le devant. Ces accessoires post-opératoire se portent les mois suivants une chirurgie mammaire pour minimiser les douleurs, maintenir la poitrine le temps de la cicatrisation, etc.

Faites une comparaison des mutuelles qui couvrent bien les chirurgies de réduction mammaires et perdez deux bonnets ou plus sans vous préoccuper du prix de l'opération.

Remboursement augmentation mammaire : quelle prise en charge par la mutuelle et la CPAM de la chirurgie de grossissement de la poitrine ?

Le remboursement de la chirurgie d'augmentation des seins par les mutuelles santé dépasse 1500 € pour une intervention contre l'hypotrophie de la poitrine dont le prix moyen excède 3 500 €.

Quant à la Sécurité sociale, elle prend en charge l'opération pour augmenter la taille d'une poitrine (trop petite ou absente) ou restaurer le volume des seins à :

  • 303,45 € pour une augmentation bilatérale avec pose d'implant prothétique.
  • 175,83 € pour une augmentation unilatérale avec pose d'une prothèse mammaire.

Quelles sont les conditions de remboursement des chirurgies d'augmentation mammaire par prothèse, lipofilling ou autogreffe ?

Le remboursement de l'augmentation mammaire par implant ou par lipofilling (injection de graisse) est accordé à condition que le grossissement du volume des seins soit relaissé pour des raisons médicales comme :

  • absence de poitrine ou agénésie mammaires bilatérales : la patiente a un thorax comme celui d'un homme avec une aréole et un mamelon isolé sans glande mammaire
  • seins inférieurs au bonnet A : l'hypoplasie mammaire bilatérale sévère fait que la poitrine sous-développée ne remplit pas un soutien-gorge avec une taille de bonnet A
  • asymétries mammaires importantes : un sein est plus volumineux que l'autre avec une différence entre les deux seins d'au moins deux tailles de bonnet d'écart
  • seins tubéreux : ce sont de petits seins de forme cylindrique (aspect en forme de tube) avec de grosses aréoles. Cette malformation s'accompagne parfois d'une ptose mammaire (chute de la poitrine).

Il est à noter qu'en plus de bien rembourser la chirurgie d'augmentation mammaire, les mutuelles santé prennent en charge aussi efficacement les frais liés par des garanties de l'ordre de :

  • 300 € pour l'achat du soutien-gorge de contention.
  • 100 % pour les pommades contre les cicatrices et les chéloïdes.

En cas de petits seins (hypoplasie mammaire) associés à un affaissement de la poitrine, les mutuelles santé et la Sécurité sociale peuvent rembourser la chirurgie de ptose mammaire qui peut être pratiquée en même temps que celle d'augmentation du volume des seins.

Demandez des devis en ligne pour trouver une mutuelle à prix abordable qui rembourse au mieux le prix de la chirurgie mammaire et des dépenses liées.

Remboursement chirurgie mammaire réparatrice : quelles interventions sont couvertes par la mutuelle et la CPAM et à combien sont prises en charge les opérations plastiques de la poitrine ?

Le remboursement de la chirurgie plastique pour se refaire la poitrine par la mutuelle et la Sécurité sociale concerne les interventions pour :

  • remédier à une malformation des seins (seins tubéreux)
  • remodeler le volume et l'aspect de la poitrine par reconstruction mammaire post-traumatique ou post-chirurgicale
  • combler les pertes de volume suite à une mastectomie en cas de cancer du sein par exemple
  • corriger une asymétrie entre les deux seins.

Selon la technique de reconstruction mammaire utilisée, la chirurgie de plastie de la poitrine nécessite une hospitalisation de :

  • 1 à 3 jours  en cas d'une mammoplastie de reconstruction prothétique par pose d'implant.
  • 2 à 4 jours en cas d'une plastie des seins par lipofilling de graisse prélevée sur la patiente elle-même.
  • 5 à 7 jours en cas d'une reconstruction mammaire autologue par greffe de muscle et de tissu organique prélevés du bas-ventre ou du dos de la patiente.

Quelle que soit la technique utilisée pour se refaire la poitrine, il est recommandé d'opter pour une mutuelle hospitalisation sans carence pour bénéficier de remboursements à effet immédiat des frais contractés en hôpital ou en clinique ainsi que de :

  • 225 % pour les prothèses mammaires externes et 300 € pour les soutiens-gorge avec poches le temps de subir l'opération.
  • 400 % pour les kinésithérapeutes pour la réduction fonctionnelle suite à la plastie mammaire.

Il est possible de vérifier les points susmentionnés en un clin d'œil lors de réaliser vos devis comparatifs sur « comparatif-mutuelles-sante.com ».

Remboursement gynécomastie masculine : que proposent les mutuelles santé pour la chirurgie de réduction de la poitrine chez l'homme ?

Le remboursement de la Gynécomastie par la mutuelle santé concerne la chirurgie de réduction des seins proéminents chez l'homme.

Cette opération mammaire est prise en charge par l'Assurance maladie à 200,65 € pour une correction bilatérale et à 128,33 € pour gynécomastie unilatérale à condition que l'hypertrophie de la poitrine cause des douleurs, des répercussions psychologiques, etc.

L'autre condition pour obtenir le remboursement de la gynécomastie est l'échec du traitement médical visant à faire régresser le volume de la poitrine ou de l'impossibilité d'identifier la cause.

Dans ce cas, le remboursement de la gynécomastie par l'Assurance Maladie couvre les frais chirurgicaux et l'hospitalisation. Quant aux mutuelles, elles remboursent le reste des frais de la gynécomastie bilatérale ou unilatérale chez l'homme comme les dépassements d'honoraires des professionnels de santé, en plus des frais de bloc opératoire, dépenses de confort en hôpital ou en clinique, etc.

Ces mutuelles santé prennent en charge également les prix des bilans biologiques et les tarifs des médecins endocrinologues ou des autres spécialistes à consulter pour traiter de façon non-chirurgicale l'hypertrophie de la poitrine chez l'homme quand elle est causée par des troubles endocriniens, maladies génétiques, prises de médicaments, etc.

De plus, les mutuelles qui remboursent bien la gynécomastie permettent de choisir à la carte les meilleures prises en charge selon l'approche chirurgicale de réduction de la glande mammaire chez l'homme (hospitalisation plus ou moins longue, prise de médicaments antalgiques, etc.).

En effet, les chirurgies réductrices des seins volumineux chez l'homme varient selon les causes du développement anormal de la poitrine. Elles sont effectuées par :

  • ablation de la glande mammaire en cas de gynécomastie causée par le développement anormal de cette dernière
  • aspiration de l'excès de graisse en cas d'adipomastie fréquente chez les hommes en surpoids.
  • lipoaspiration des cellules graisseuses en excès et en un retrait de la glande mammaire en cas de gynécomastie associée à une adipomasties (adipo-gynécomasties).

Dans ce contexte, le choix d'une mutuelle pas chère et qui rembourse bien la chirurgie de réduction des seins chez l'homme et les soins de ville nécessite de réaliser des devis en ligne pour trouver une formule santé avec un rapport garanties/prix adéquat.

Remboursement chirurgie mammaire : comment obtenir la prise en charge par la mutuelle et la Sécurité sociale d'une mammoplastie acceptée par la CPAM ?

Le remboursement de la chirurgie mammaire passe par une demande d'entente préalable auprès de la Sécurité sociale. C'est ce document qui donne accès aux prises en charge de la mammoplastie par la CPAM et ouvre le droit, par la suite, aux remboursements de la mutuelle.

Pour faire la demande d'entente préalable, la valider et obtenir les prises en charge de l'assurance maladie, il est important de respecter les étapes suivantes :

  • remplir le document de demande d'entente préalable par le chirurgien plasticien qui indique les motifs de l'intervention chirurgicale mammaire.
  • envoyer la demande d'entente préalable à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de l'assurée.
  • attendre la réponse de la CPAM ou la convocation du médecin-conseil. C'est ce dernier qui valide que l'intervention a une portée « réparatrice » et non « esthétique » afin de faire l'objet d'un remboursement. Sans réponse dans les 3 semaines suivant l'envoi de la demande pour se faire opérer, l'accord de prise en charge est considéré comme acquis.
  • se faire opérer dans un établissement conventionné par le chirurgien signataire du formulaire d'entente préalable, vu que cette demande est nominative (l'accord concerne l'acte à réaliser par ce chirurgien.).

Une fois que la chirurgie mammaire est réalisée et prise en charge par la Sécurité sociale, cette dernière transmet ses décomptes à la mutuelle santé de l'assurée qui se charge de rembourser certaines dépenses comme les dépassements d'honoraires, les frais d'hospitalisation, etc.

Il est à noter qu'en cas d'arguments anatomiques évidents et/ou d'une gêne psychologique importante, certaines mammoplasties sont prises en charge sans demande d'entente préalable comme en cas de gynécomastie (seins volumineux chez l'homme), d'hypertrophie sévère de la poitrine, etc.


3.9 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Evaluation 3.9 sur 5 (note basée sur 21 Avis)
Mutuelles santé partenaires
mutuelles sante partenaires
Carte tiers payant
Charte de confidentialité